Alésia: 27 septembre 52 av. J.-C.

Alésia: 27 septembre 52 av. J.-C.

Jean-Louis Brunaux / Sep 19, 2019

Al sia septembre av J C Jean Louis Brunaux directeur de recherche au CNRS est notamment l auteur des Druides Des philosophes chez les Barbares et de Nos anc tres les Gaulois

  • Title: Alésia: 27 septembre 52 av. J.-C.
  • Author: Jean-Louis Brunaux
  • ISBN: 207012357X
  • Page: 426
  • Format: broch
  • Jean Louis Brunaux, directeur de recherche au CNRS, est notamment l auteur des Druides Des philosophes chez les Barbares 2006 et de Nos anc tres les Gaulois 2008.

    • Best Download [Jean-Louis Brunaux] Ú Alésia: 27 septembre 52 av. J.-C. || [Philosophy Book] PDF À
      426 Jean-Louis Brunaux
    • thumbnail Title: Best Download [Jean-Louis Brunaux] Ú Alésia: 27 septembre 52 av. J.-C. || [Philosophy Book] PDF À
      Posted by:Jean-Louis Brunaux
      Published :2018-011-04T21:53:56+00:00

    About "Jean-Louis Brunaux"

      • Jean-Louis Brunaux

        Jean-Louis Brunaux Is a well-known author, some of his books are a fascination for readers like in the Alésia: 27 septembre 52 av. J.-C. book, this is one of the most wanted Jean-Louis Brunaux author readers around the world.


    960 Comments

    1. Le travail d'investigation sur les antécédents d'Alesia est excellent. Le récit de la bataille laisse trop place au spéculations exemple la fascination du site pour Vercingetorix.


    2. Un ouvrage intéressant grâce aux multiples aspects abordés dans le texte : on a un aperçu des problèmes tactiqueset stratégiques et politiques liés aux affrontements des légions romaines et de Vercingétorix lors du siège d'Alésia.On découvre également à quel point les rouages de la "construction" de l'Histoire sont parfois truqués : les historiens récents on parfois glorifié excessivement un chef gaulois d'une "nation gauloise fictive" et unifiée pour fonder la nation françai [...]


    3. Le livre comporte 319 pages de texte et est divisé en 4 parties : L'événement (raconte le siège d'Alésia), La Gaule indépendante (son histoire), La conquête (de la Gaule par César), La légende (d'Alésia). Il y a aussi un épilogue (5 pages). Pour l'auteur, Alésia est Alise-Sainte-Reine. L'éventualité qu'Alésia soit à Chaux-des-Crotenay est évacuée en quelques lignes à la p. 305. L'auteur manie volontiers le subjonctif imparfait, ce qui n'est pas désagréable ni sans danger. Ai [...]


    4. pourquoi cette note : j'ai vu l'auteur présenter son ouvrage lors d'une récente émission de "La Grande Librairie" et j'ai été très intéressé par ses propos. Mon intérêt est resté intact pendant toute cette lecture facile d'accès, claire et qui est très bien documentée.ce que j'ai aimé : l'approche didactique d'une période très méconnue. La remise en question d'idées reçues à du bon ! Donne du sens à cette période de notre Histoire.A qui le recommander : pas seulement aux [...]


    5. Jean-Louis Brunaux est un peu le spécialiste français des gaulois. Il a écrit de nombreux ouvrages sur le sujet. Ce livre est paru en 2012.Il se divise en 4 parties avec plusieurs sous-parties.Dans la première partie, l'auteur fait le choix de commencer par la reddition, puis il nous parle du siège, ensuite du conseil de la Gaule, puis la bataille d'Alésia et enfin évoque les raisons de la défaite.Dans une deuxième partie, il aborde les thèmes suivants avec les sous parties suivantes [...]


    6. Au-delà de l'affrontement d'Alésia, qui ne peut être jaugé qu'au travers du seul témoignage de César, l'ouvrage situe les relations des peuples gaulois entre eux et avec leurs voisins depuis qu'ils furent mentionnés par les premiers érudits grecs et romains. Puis il revient sur les différents épisodes de la guerre des Gaules, et la conquête par César et ses légions. Enfin, un chapitre traite de l'intérêt accordé ou non à cette défaite -ignorée ou devenue mythe- par la suite, d [...]


    7. Ouvrage clair et bien écrit par un spécialiste de la Gaule. Néanmoins, le défaut des historiens et des archéologues est leur incompétence en matière militaire, discipline très technique. Mais ils se risquent quand même à donner leur avis. L'interprétation de J.L. Brunaux est invraisemblable. Jamais un militaire ne commettrait les actions stratégiques et tactiques qu'il attribue à César, par méconnaissance des règles de base de l'art de la guerre. Ce dernier était loin d'être un [...]


    Leave a Reply