Le Café de l'Excelsior

Le Café de l'Excelsior

Philippe Claudel / Oct 16, 2019

Le Caf de l Excelsior i Viens donc Jules disait au bout d un moment un buveur raisonnable ne r veille pas les morts ils ont bien trop de choses faire sers nous donc une tourn e Et Grand p re quittait son pi destal un

  • Title: Le Café de l'Excelsior
  • Author: Philippe Claudel
  • ISBN: 2035892910
  • Page: 232
  • Format: poche
  • i Viens donc Jules, disait au bout d un moment un buveur raisonnable, ne r veille pas les morts, ils ont bien trop de choses faire, sers nous donc une tourn e Et Grand p re quittait son pi destal, un peu tremblant, emport sans doute par le souvenir de cette femme qu il avait si peu connue, si peu treinte, et dont la photographie jaunissait au dessus d un globe de verre enfermant une natte de cheveux tress s qui avaient t les siens, et quelques p tales de roses demi tomb s en poussi re Il saisissait une bouteille, prenait son vieux torchon carreaux cossais et, lent comme une peine jamais surmont e, allait remplir les verres des clients

    • [PDF] ✓ Unlimited ↠ Le Café de l'Excelsior : by Philippe Claudel ↠
      232 Philippe Claudel
    • thumbnail Title: [PDF] ✓ Unlimited ↠ Le Café de l'Excelsior : by Philippe Claudel ↠
      Posted by:Philippe Claudel
      Published :2019-07-17T23:13:32+00:00

    About "Philippe Claudel"

      • Philippe Claudel

        Philippe Claudel Is a well-known author, some of his books are a fascination for readers like in the Le Café de l'Excelsior book, this is one of the most wanted Philippe Claudel author readers around the world.


    925 Comments

    1. Tout en teintes pastel, cet opuscule est de la veine des nectars.L'auteur y distille les années tendres d'une enfance que l'on va arracher à ces moments bonheurs qui finissent par s'éteindre sans jamais crier gare.Ce livre est une pierre cachée dans son écrin de velours grenat.Il est à savourer sans aucun empressement, prenant et reprenant le temps de soupeser les mots, les phrases qui s'enchaînent en une sonatine languissante à l'envie.Les images sont vivantes, le texte est en relief et [...]


    2. Comme tout ce qu'écrit Philippe Claudel, c'est très beau et très touchant ! J'ai adoré !J'ai découvert cet auteur grâce au professeur de français de mon fils alors en classe de 1ère, avec un de ses plus beaux titres "le rapport de Brodeck". Et je suis devenue depuis une inconditionnelle ! Je vous conseille aussi "la petite fille de M. Linh", tellement poétique et fort en émotions. Philippe Claudel est pour moi un des plus grands auteurs français de tous les temps et je le remercie de [...]


    3. Petit livre frais et rafraichissant, ce qui n'est pas le cas de tous les ouvrages de Philippe C. Cela m'a permis d'y retourner prendre un café tout en le lisant.


    4. "Le  café  de  l'Excelsior" ,  très  petit  livre (84 p) (livre de poche n° 30748 ) , Chronique d'un bistrot de banlieue ouvrière du Nord-est des années 50/60, et l'amour tendre d'un orphelin de 8 ans pour son grand-père , le tenancier ; un monde perdu aujourd'hui , fait de simplicité ouvrière , de canons de blanc et d'anisette  ,de gouaille enivrée et d'affection confisquée - sans vulgarité, un petit livre tendre !


    5. Je nne connaissais pas ce roman de Philippe claudel. C'est avec beaucoup de plaisir que j'ai lu ce livre. ? Ceux qui connaissent Philippe Claudel retrouveront l'ambiance de ses livres. Ces souvenirs de l'enfance emplis de nostalgie sont plein d'émotions et on se sent révolté par l insensibilité de l'administration.


    6. Ce livre est très bien écrit, l'histoire est simple mais bonne, on s'attache aux personnages qui nous font sourire parfois, mais l'émotion est aussi au rendez-vous. Lecture très agréable même si le livre est lu en très peu de temps.


    7. Petit roman extrêmement bien écrit qui nous raconte la vie au quotidien et les liens entre un grand-père et son petit-fils.Humour, tendresse, émotion, souvenirs


    8. Une gourmandise que ce court ouvrage, aussi facile à lire que merveilleusement écrit ! Les mots de Claudel nous immergent complètement dans l'atmosphère d'époque (son, odeurs) du petit café de province autant que dans le coeur du petit héros. Comment, à la fin de l'histoire, ne pas sentir une larme perler au coin de la paupière ?


    Leave a Reply